Bien choisir son photographe de mariage #1 : la question du matériel

Dernière mise à jour : 6 avr.

Les futurs mariés le savent, choisir un photographe pour son mariage peut être un vrai casse-tête. C’est tout de même sur lui ou elle que repose la charge d’immortaliser cette journée unique. Mariage civil, cérémonie religieuse ou laïque, préparation de la mariée, vin d’honneur, … Il ou elle va figer ces instants pour créer de précieux souvenirs.


L’un des critères pour bien choisir son photographe professionnel, est le matériel qu’il ou elle utilise ! Mais que faire quand on ne s’y connaît pas en photo ?


Voici quelques outils pour bien décrypter le matériel de votre futur photographe professionnel.


1. Les appareils photos


Oui, LES appareils photos. Un photographe qui a deux appareils sous la main, est plus réactif : au lieu de changer d’objectif constamment, il peut jongler entre deux appareils avec des optiques différentes. Ainsi, il gagne des secondes précieuses, et ne rate aucun cliché, aucun instant volé ne manque à l’appel.


Et surtout, en cas de problème technique avec l’un de ses boîtiers photos, il peut toujours continuer les prises de vue !


J’utilise personnellement deux appareils photo Nikon, avec chacun leurs forces, et leurs faiblesses. Je peux ainsi passer de l’un à l’autre sans soucis en cas de changement de lumière, de cadre… etc.


2. Les objectifs


Là encore, avoir plusieurs objectifs permet de s’adapter à toutes les situations, et de pallier aux imprévus.


Que l’on utilise des zooms ou des optiques fixes (sur lesquelles on ne peut pas zoomer), il est notamment important de pouvoir varier les focales.


J’utilise pour ma part :


- Un 24-70mm f.2.8, un zoom très polyvalent, qui permet de passer facilement d’un portrait du visage à une image en plein pied, où on peut voir la personne en entier.


- Un 70-200mm f.2.8, un grand zoom que j’utilise en mode « paparazzi », de loin. Cela me permet de photographier la spontanéité des invités et des mariés, sans qu’ils ne fassent attention à moi.


- Un 50mm f.1.4, une optique fixe, qui me permet de prendre des clichés de qualité lorsque la luminosité est très basse. Je l’utilise aussi pour photographier les détails (alliances, marques places, décoration…), car il crée un flou d’arrière-plan très joli, qui isole très bien l’objet.


Mini-bouteille de Calvados alcool idée cadeau invité mariage Normandie

Ci-dessus : exemple de photo prise avec le 24-70 mm f.2.8. On devine les traits de la personne qui tient la petite bouteille de Calvados.


Roses blanches et rouges décoration mariage table des mariés soirée de mariage Normandie

Ci-dessus : exemple de photo prise avec le 50 mm f.1.4. Le flou d'arrière-plan isole les détails de la décoration sur la table des mariés.


3. Le flash ou les lumières supplémentaires


Pas d’obligation ici, mais si vous désirez des photos pendant la soirée, demandez-lui comment il compte pallier à l’absence de lumière… Et pourquoi pas regarder des exemples de photos qu’il ou elle a prise durant la soirée d’autres mariés !


La première danse par exemple, est un temps fort de cette journée, et en général, l’éclairage à ce moment-là est très joli, mais peu adapté à la prise de vue. L’utilisation d’un flash peut donc s’avérer indispensable pour ne pas rater ce moment du mariage…


J’utilise de mon côté un petit flash que je peux placer de façon indirecte, afin que la lumière crue ne vienne pas perturber, ni les mariés, ni l’ambiance lumineuse.


Soirée dansante mariage danseurs jeux de lumières DJ mariage Normandie

Ci-dessus : un exemple de photo prise durant la soirée. Le flash n'éclaire que très légèrement les participants, et laisse voir les jeux de lumières du DJ.


4. Un bon poste de travail avec des logiciels pour les retoucher


On n’y pense pas toujours en premier lieu, mais la retouche est primordiale pour un reportage photo de mariage. Qu’on le veuille ou non, le capteur de l’appareil photo (ce qui va capturer l’image), n’est pas notre œil. Pour restituer l’ambiance de votre journée, et enlever les petits défauts qui pourraient interférer, la retouche est donc indispensable !


J’utilise pour ma part le duo « classique » : Lightroom et Photoshop, qui sont complémentaires.


Et voilà, c’est tout pour le matériel ! Bien sûr, si vous avez vu le travail d’un photographe, et que vous avez aimé son style, c’est qu’à priori, il répond déjà à tous ces critères…


Mais si cela peut vous rassurer, n’hésitez à lui poser des questions sur son matériel lors d’un rendez-vous…


Vous n’avez pas encore trouvé votre photographe ? Il me reste peut-être des dates disponibles ! On peut en discuter par ici.




(Les photos de cet article sont la propriété de La Luciole Photographie et ne sont pas libres de droit. Pour toute utilisation, merci de me contacter.)

29 vues0 commentaire